Vous êtes ici

Accueil » Fictions » Actualités

2018 : Coup de cœur des coups de coeur

Le Dimanche des mères de Graham Swift

Wouah ! Que les débats furent intenses cette année !

Jeudi 14 juin vers 19h, c’est désormais une tradition, 18 membres du Club de lecture se sont réunis autour d’un repas dans la salle de la Petite ourse pour l’élection de « leur  Coup de coeur ».

8 titres avaient été sélectionnés en septembre 2017 parmi les nouveautés désignées coups de cœur du club entre octobre 2016 et mai 2017. Les membres du club de lecture ont eu 8 mois pour les lire ou les relire avant de faire leur choix.

A chaque tour, les jurées étaient tirées au sort l’une après l’autre et annonçaient leur choix qu’elles pouvaient argumenter à leur gré.

On a beaucoup rit au cours de ce repas mais les discussions furent intenses, un livre semant une amicale zizanie parmi les convives. Le style adopté par l’auteur était au centre des débats. Certaines lectrices criaient au chef d’œuvre quand d’autres n’avaient guère apprécié cette lecture. Au cinquième tour de scrutin, le camp des « anti » décidaient de s’unir pour désigner un livre qui faisait consensus parmi elles. Ce fut Le dimanche des mères qui sortit du chapeau, obtenant la majorité absolue des voix devant Le Fils du feu de Guy Boley.

Quant à vous, lecteurs et lectrices de la médiathèque n’hésitez pas à lire ces deux livres. Ils sont tous deux de qualité. A vous de décider si vous les aimez…ou pas !

 

Le Dimanche des mères

Swift, Graham

Gallimard, 2017

141 p.

 

Angleterre, 30 mars 1924. Comme chaque année, les aristocrates donnent congé à leurs domestiques pour qu’ils aillent rendre visite à leur mère le temps d’un dimanche. Jane, la jeune femme de chambre des Niven, va retrouver Paul Sheringham, un jeune homme de bonne famille et son amant de longue date. Il lui a lui proposé de le retrouver dans sa demeure désertée. Tous deux goûtent pour la dernière fois à leurs rendez-vous secrets, car Paul doit épouser la riche héritière Emma Hobday. Ce dimanche des mères 1924 changera à jamais le cours de la vie de Jane.

L’avis du club : Tous les ingrédients du roman « so british ! » mais cette histoire servie par une prose délicate et précise est aussi un hommage à la littérature, le tableau d’une époque entre deux monde et le portrait d’une femme libre.

Graham Swift

 

Graham Swift en né à Londres en 1949, il connaît le succès au Royaume Uni dès la publication de ses premiers romans au début des années 80.

Il a reçu le Man Booker Prize en 1996 pour son roman « La Dernière tournée ».

 

« Héritier à la fois de Dickens et de Faulkner, il donne dans ses romans une vision assez sombre de l'histoire, soulignant les grandes fractures liées au révolutions politique, industrielle et culturelle, qui ont contribué, dans la littérature notamment, à brouiller les frontières entre histoire individuelle et grande Histoire. »

(Source : http://livres.fluctuat.net)

Rappel des autres titres en lice :

AGENDA